Les sources du passé simple jusqu’à la cible : Le PSG et l’enaction

  • Michel Favre RWTH, Aix-la-Chapelle
Mots-clés: passé simple gnomique – enaction – perçaction – opéracle – autopoïèse.

Résumé

Le passé simple gnomique – désormais PSG –  n’est pas mentionné dans toutes les grammaires et quand il l’est, c’est toujours de manière fort lapidaire : il exprime une « vérité générale » et se trouve assorti d’un exemple, lequel est souvent un alexandrin de Racine ou de Boileau. Dans cette contribution, il s’agira tout d’abord d’indiquer l’étymologie de l’adjectif gnomique, les origines du passé simple. Puis la notion d’enaction sera abordée car elle se révèle particulièrement importante par rapport au PSG. Et dans ce sens, non moins importants sont les constituants, le groupe nominal et le groupe verbal, dont l’adverbe, lequel joue un rôle absolument primordial. En effet, sans la présence de celui-ci, le passé simple ne pourrait en aucune manière être gnomique.

Références

ALLARD, J. / FEUILLATRE, E. (1972 / 2014). Grammaire grecque. Paris : Hachette.
BAILLY, A. (1963 / 2000). Le Grand Dictionnaire Grec Français. Paris : Hachette.
BERTHOZ, A. (1997). Le sens du mouvement. Paris : Odile Jacob.
BOTTINEAU, D. (2010). Language and enaction. In : STEWART, J. / GAPENNE, O. / DI PAOLO, E. A. (éd.), Enaction: Towards a new paradigm for cognitive science. Cambridge, MA: The MIT Press, p. 89 – 122.
BOTTINEAU, D. (2011b). Parole, corporéité, individu et société : l’embodiment dans les linguistiques cognitives. In : Texto / vol. XVII, n° 1 et 2.
BOTTINEAU, D. (2012b). La parole comme technique cognitive incarnée et sociale. In : La Tribune internationale des langues vivantes. Paris : Union des professeurs de langues dans les grandes écoles scientifiques, p. 44 – 55.
BOTTINEAU, D. (2012c). Le langage représente-t-il ou transfigure-t-il le perçu ? In : La Tribune Internationale des langues vivantes. Paris : Union des professeurs de langues dans les grandes écoles scientifiques, p. 73 – 82.
BOTTINEAU, D. (2012d). la fabrique de la langue, fabrique de l’humain. In : Nassikas, K / Prak-Derrington, E /Rossi, C. Fabriques de la langue. Paris : Presses Universitaires de France, p. 161 – 197.
BOTTINEAU, D. (2013). Pour une approche enactive de la parole dans les langues. Langages 192, In : Louӱs, G. / Leeman, D. Le vécu corporel dans la pratique d’une langue. Paris : Larousse, p. 11-27.
COSMELI, D. / THOMPSON, E. (2010). Embodiment or envatment ? Reflexions on the bodily basis of consciousness. In: Stewart, J / Gapenne O. / Di Paolo, E. A. (éds), Enaction: Toward a new paradigm for cognitive science. Cambridge, MA: The MIT Press, p. 145 – 164.
DI PAOLO, E.A. / ROHLE, M. / DE JAEGHER, H. (2010). Horizons for the enactive mind : values, social interaction, and play. In: Stewart, J. / Gapenne, O. / Di Paolo, E. A. (éd.), Enaction: Toward a new paradigm for cognitive science. Cambridge, MS: The MIT Press, 33 – 87.
FAVRE, M. (2014). Quelques temps du passé et le présent dans des articles de journaux du début du XXIème siècle. In : Rentel, N. / Reutner, U. / Schröpf, R. (éd.), Von der Zeitung zur Twitterdämmerung. Medientextsorten und neue Kommunikationsformen im deutsch-französischen Vergleich, p. 27 – 44.
FAVRE, M. (2016a). Le passé simple et la notion de vérité générale. In : Ströbel, L. (éd.), Facetas del verbo / Les Facettes du Verbe. Frankfurt am Main : Peter Lang, p. 131 – 146.
FAVRE, M. (2016b). Le passé simple, le passé composé et l’imparfait en français. In : Ströbel, L. (éd.), Facetas del verbo / Les Facettes du Verbe. Frankfurt am Main : Peter Lang, p. 147 – 170.
FAVRE, M. Le PSG, une analyse. En préparation.
FROESE, T. (2011). From adaptive behavior to human cognition : a review of Enaction.
GUILLAUME, G. (1919 / 1975). Le problème de l’article et sa solution dans la langue française. Paris : librairie A.-G. Nizet / Québec : les Presses de l’Université Laval.
GARDES TAMINE, J. (2004). Pour une grammaire de l’écrit. Paris : Armand Colin.
GARDES TAMINE, J. (2012). La grammaire : méthodes et notions. Paris : Armand Colin.
GREGOIRE, M. (2014). Théorie de la Saillance Submorphologique et neurosciences cognitives, in : Synergies Europe n° 9, p. 107 – 119.
GREVISSE, M. (131993). Le bon usage. Grammaire française. Louvain-la-Neuve : Duculot.
GREVISSE, M. (2013). Exercices de grammaire française. Bruxelles : de Boeck & Duculot.
GROSS, M. (1986). Grammaire transformationnelle du français. 3 – Syntaxe de l’adverbe. Paris : ASSTRIL
GUIMIER, C. (1996). Les adverbes du français. Le cas des adverbes en –ment. Paris : Ophris.
IMBS, P. (1960). L’emploi des temps verbaux en français moderne. Essai de grammaire descriptive. Paris : Klincksieck.
MAINGUENEAU, D. (22007) L’énonciation en linguistique française. Paris : Hachette Supérieur.
MATURANA R, H. (2002). Autopoiesis, Structural Coupling and Cognition: A history of these and other notions in the biology of cognition. In: Cybernetic & Human Knowing. Vol 9, N° 3 – 4, p. 5 – 34.
MATURANA, R, H. / VARELA, F. (1980). Autopoiesis and cognition. The Realization of the Living. Dorbrecht : Holland / Boston : U.S.A. / London : England : D Publishing Company. Reidel
MAZIERE, F. (2005 / 22010). L’analyse du discours. Paris : Presses Universitaires de France.
MOLINIER, CHR. / LEVRIER, F. (2000). Grammaire des adverbes. Description des formes en –ment. Genève-Paris : Librairie Droz.
MERLEAU-PONTY, M. (1945 / 2016). Phénoménologie de la perception. Paris : Gallimard / tel Gallimard.
PAVEAU, M.-A. / SARFATI, G.É. (2003). Les grandes théories de la linguistique. De la grammaire comparée à la pragmatique. Lassay-les-Châteaux : Armand Colin.
PETITMENGIN, C. (2006). L’énaction comme expérience vécue. In : Intellectica, 85 – 92.
PICOCHE, J. (1994). Dictionnaire étymologique du français. Paris : Dictionnaires Le Robert.
PIERRARD, M. (1988). La relative sans antécédent en français moderne. Essai de syntaxe propositionnelle. Louvain : Peeters.
REICHENBACH, H. (1947 / 1966). Elements of Symbolic Logic. New York : Free Press.
RIEGEL, M. / PELLAT, J.-C. / RIOUL, R. (72009). Grammaire méthodique du français. Paris : Presses Universitaires de France.
ROBERT, P. (1993) Le nouveau Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française. Paris : Dictionnaires Le Robert.
SPERBER, D. / WILSON, D. (1995). Relevance. Communication and Cognition. Oxford (UK) / Cambridge (USA): Blackwell.
TESNIERE, L. (21965). Éléments de syntaxe structurale. Paris : Klincksieck.
VARELA, F. / THOMPSON, E. / ROSCH, E. (1993). L’inscription corporelle de l’esprit. Sciences cognitives et expérience humaine. Traduction : Havelange, V. Paris : Éditions du Seuil (éd. or. en anglais MIT Press, 1991).
VENDLER, Z. (1967). Linguistics and philosophy. Ithaca / London: Cornell University Press.
VERNHES, J.-V. (2003). Ἒρμαιον. Initiation au grec ancien. Paris : Éditions Ophrys.
VETTERS, C. (1996). Temps, aspect et narration. Amsterdam, Atlanta : Éditions Rodopi.
Publiée
2017-11-20