Towards an enactive lexicology:From muscle salience to signifying

  • Michaël Grégoire
Mots-clés: Lexicon, enactivism, theory of submorphemic saliencing, intersubjectivity

Résumé

This paper lays some foundations for a method of enactive lexicology by applying the postulates of enaction at the submorphological level following Bottineau (2008, 2010, 2012a, b). We use the theory of submorphemic saliencing (Author 2012a, 2014a,b; 2015), which postulates that only one of the signifier’s characteristics is exploited for a given word according to synchronic events and utterances. The enaction of form and meaning underpinned by this saliencing process therefore involves the activation of one part and the inhibition of the rest of the morphology, analogously to muscular and neural functions. It is also a phenomenon that is at once « perc-active », simplex and vicarious according to the definitions of Berthioz (1997, 2009, 2013).

Références

References

ALLOT, Robin. (1973). The physical foundations of language, Seaford : ELB Printers.

BERGEN, Benjamin K. (2004). « The psychological reality of phonæsthemes », Language, 80, 2, Washington : LSA, p. 290-311.

BERTHOZ, Alain. (1997). Le sens du mouvement, Paris : Odile Jacob.

BERTHOZ, Alain. (2009). La simplexité, Paris : Odile Jacob.

BERTHOZ, Alain. (2013). La vicariance.. Le cerveau créateur de mondes, Paris : Odile Jacob.

BOHAS, Georges (2016). L’illusion de l’arbitraire du signe, Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

BOHAS, Georges & DAT, Mihaï. (2007). Matrices et étymons : développements de la théorie, Lyon : ENS Editions.

BOTTINEAU, Didier. (2008). « The submorphemic conjecture in English : towards a distributed model of the cognitive dynamics of submorphemes », Lexis, 2008, p. 17-40. Available at https://lexis.revues.org/688.

BOTTINEAU, Didier. (2010). « L’émergence du sens par l'acte de langage, de la syntaxe au submorphème ». In M. Banniard et D. Philps (éds), La fabrique du signe. Linguistique de l’émergence, Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, p. 299-325.

BOTTINEAU, Didier. (2012a). « Le langage représente-t-il ou transfigure-t-il le perçu? », La Tribune internationale des langues vivantes, Paris : Union des professeurs de langues in les grandes écoles scientifiques, p. 73-82.

BOTTINEAU, Didier. (2012b). « Submorphémique et corporéité cognitive », Miranda : Submorphemics, 7. Available at http://miranda.revues.org/5350.

Didier Bottineau. (2013). “Remembering Voice Past: Languaging as an embodied interactive cognitive technique”. E.I. Pivovar. Conference on Interdisciplinarity in Cognitive Science Research, Moscow: Russian State University for the Humanities, p.194-219.

BOTTINEAU, Didier. (Forthcoming 1). « Que nous arrive-t-il quand nous parlons ? Parole, enaction, malentendu ». In G. Fabre et A. Bourgain (éds.), Le malentendu : une question de linguistique et de psychanalyse. Limoges : Lambert-Lucas.

BOTTINEAU, Didier. (Forthcoming 2). « Incarnation langagière et grammaire des langues naturelles: vers la fin d'un clivage ». In D. Perrin (éd.), La cognition incarnée, Paris : J. Vrin.

COROMINAS, Joan & PASCUAL, José. (2006/1980). Diccionario crítico etimológico castellano e hispánico, 6 vols., Gredos : Madrid.

COWLEY, Stephen. (2009). « Distributed language and dynamics », Pragmatics & Cognition, 17, Munich : John Benjamins, p. 495-507.

D’ESPAGNAT, Bernard. (1990). Pensez la science, ou les enjeux du savoir, Paris : Dunod.

DRELLISHAK, Scott. (2007, April) « Statistical Techniques for Detecting and. Validating Phonesthemes ». Linguistic Society of America Annual Meeting, Anaheim.

EDELMAN, Gérard. (1987). Neural Darwinism. Selection Neural Groups Theory, New York : Wiley.

FIRTH, John Rupert. (1930). Speech, London : Ernest Benn.

FORTINEAU-BREMOND, Chrystelle. (2012). La corrélation en espagnol contemporain, Rennes : Presses universitaires de Rennes.

GENTILUCCI, Mauricio, BENUZZI, Francesca, GANGITANO, Massimo & GRIMALDI, Silvia. (2001). « Grasp with hand and mouth : a kinematic study on healthy subjects », Journal of Neurophysiology, v. 86, 4, Pittsburg : : APS, p. 1685-1699.

GREGOIRE, Michaël. (2010). Exploration du signifiant lexical espagnol [Structures, mécanismes, manipulations, potentialités], thèse de doctorat sous la direction de M.-F. Delport, Université Paris-Sorbonne. Available at https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00656189/fr/.

GRÉGOIRE, Michaël. (2012a). Le lexique par le signifiant. Méthode en application à l’espagnol, Sarrebruck : Presses Académiques Francophones.

GREGOIRE, Michaël. (2012b). « La polyréférentialité des vocables espagnols ganga et cuco (/a) ». In R. Gauthier & P. Marillaud (coords.), L’ambiguïté in le discours et in les arts, Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, p. 357-368.

GREGOIRE, Michaël. (2013). « La motivation submorphologique de quelques noms de marques et slogans espagnols », Échanges linguistiques en Sorbonne, 1, Paris : Covarius. Available at https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01065986.

GREGOIRE, Michaël. (2014a, June). « Corporéité cognitive et motivation du signe linguistique », Communication présentée à la Journée d’Etudes de l’IRPALL La motivation corporelle du langage, organisation D. Philps, Université Toulouse Le Mirail, France.

GREGOIRE, Michaël. (2014b). « Théorie de la saillance submorphologique et neurosciences cognitives ». In A. Elimam (dir.), Énonciation et neurosciences cognitives : nouveaux enjeux pour la linguistique, Synergies Europe, 9. Available at https://gerflint.fr/Base/Europe9/gregoire.pdf.

GREGOIRE, Michaël. (2015). « Pour une conception extensive de la submorphologie lexicale : l’exemple du substantif espagnol urraca ». In C. Fortineau-Brémond & E. Blestel (coords.), Le signifiant espagnol : de l’unicité à l’iconicité, Cahiers de Praxématique, 64, Montpellier : Praxiling. Available at https://praxematique.revues.org/3802.

GREGOIRE, Michaël. (2017). « Vers une application de la Théorie de la Saillance Submorphologique à la morphosyntaxe : le cas des déictiques espagnols en panchronie ». In C. Fortineau-Brémond & E. Blestel (coords.), Le signifiant sens dessus-dessous, Limoges : Lambert-Lucas.

GREGOIRE, Michaël. (Forcoming). « Fondements et perspectives d’une méthode d’analyse (sub-)lexicale incarnée : la ‘Théorie de la Saillance Submorphologique’ (TSS) ». In G. Le Tallec-Lloret, D. Bottineau & E. Blestel (coords.), Submorphémie lexicale et grammaticale : protocoles d’expérimentation et de validation, Berne : Peter Lang.

KRAVCHENKO, Alexander V. (2007). « Essential Properties of Language, or Why Language Is Not a Code », Language Sciences, v. 29, 5, Saint-Louis : Elsevier, p. 650-671.

LAUNAY, Michel. (1986). « Effet de sens : produit de quoi ? », Langages, Le signifiant, 82, Paris : Larousse, p. 13-51.

LAUNAY, Michel. (2003). « Note sur le dogme de l’arbitraire du signe et ses possibles motivations idéologiques », Miscellanées, Le temps des saints, Mélanges de la Casa de Velazquez, 33, v.2, Madrid : Casa de Velazquez.

MACCHI, Yves. (2005). « Le poème comme sculpture de la temporalité intraphrastique - Chronosyntaxe (V) », Bulletin Hispanique, t. 107, 1, Bordeaux : Université Michel de Montaigne, p. 35-70.

MACCHI, Yves. (2017). « Sur les nombres premiers du lexique espagnol (esquisse d’embryologie du mot) ». In C. Fortineau-Brémond & E. Blestel (coords.), Le signifiant sens dessus-dessous, Limoges : Lambert-Lucas.

MACCHI, Yves. (Forthcoming). « Du sens et de la signifiance du substantif monosyllabique espagnol pie – Chronosémantique (I) ». In J. Vicente Lozano (dir.), La linguistique du signifiant. Approches et domaines d'application, Cahiers de l’ERIAC, Rouen : Presses de l’Université de Rouen.

MATURANA, Humberto. (1978). « Biology of language: The epistemology of reality », in G. Miller and E. Lenneberg (eds.), Psychology and Biology of Language and Thought: Essays in Honor of Eric Lenneberg, New York: Academic Press, p. 27-64

MCFARLAND, David H. (2006). Atlas d’anatomie en orthophonie : parole, voix et déglutition, Paris : Elsevier Masson.

MCFARLAND, David H. (2009). L’anatomie en orthophonie : parole, déglutition et audition : atlas commenté, Paris : Elsevier Masson.

PHILPS, Dennis. (2002). « Le concept de marqueur sub-lexical et la notion d’invariant sémantique », Travaux de linguistique. La notion d’invariant sémantique, 45, t. 2, Paris : Deboeck-Duculot, p. 103-123.

PHILPS, Dennis. (2010). « Stratégies de nomination du corps et émergence du signe linguistique ». In M. Banniard & D. Philps (éds), La fabrique du signe. Linguistique de l’émergence, Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, p. 281-298.

POIRIER, Marine. (Forthcoming). « También / tampoco : émergence d’un micro-système par le signifiant. Submorphémie, diachronie et chronosignifiance ». In S. Pagès (coord.), Submorphologie et diachronie, Aix-En-Provence : Presses de l’Université Aix-Marseille.

POIRIER, Marine. (2017). « Esquisse des principes d’une chronosignifiance en espagnol », Signifiances / Signifying, 1, Revues de Clermont Université (this issue).

REAL ACADEMIA ESPAÑOLA. (2014). Diccionario de la lengua española, 23a edición, Madrid : Espasa Calpe.

ROSENFIELD, Israel. (1989). The Invention of Memory. A New View of the Brain, New York : Basic Books.

STAROBINSKI, Jean. (1971). Les mots sous les mots. Les Anagrammes de Saussure, Paris : Gallimard.

TESNIERES, Julien. (1965). Eléments de syntaxe structurale, Paris : Klincksieck.

TOUSSAINT, Maurice. (1983). Contre l’arbitraire du signe, Paris : Didier Erudition.

VARELA, Francisco, THOMPSON, Evan & ROSCH, Eleanor. (1991). The Embodied Mind. Cognitive Science and Human Experience, MIT Press.

Publiée
2017-11-20