Esquisse des principes d’une chronosignifiance

  • Marine Poirier ERIMIT/ERILIIS, Université Rennes 2 Université Lille 3
Mots-clés: chronosignifiance – énaction – signifiant – submorphémie – chronoanalyse

Résumé

A rebours d’une approche communément admise de la phrase qui y voit l’agencement spatial d’objets préconstruits en fonction de règles de combinaison, cet article se fixe pour objectif de poser les premiers jalons d’une chronosignifiance, approche temporalisée de la construction des signifiants qui méthodologiquement recouvre l’étude des parcours de coalescence, d’unification et de distinction par lesquels ces derniers se morphologisent en temps réel au fil de l’énoncé. On présente la posture phénoménologique inspirée de l’énaction qui tout à la fois la sous-tend et à laquelle elle invite, ainsi que son fonctionnement méthodologique en espagnol.

Biographie de l'auteur

Marine Poirier, ERIMIT/ERILIIS, Université Rennes 2 Université Lille 3
Doctorante à l'Université Rennes 2 (ERIMIT et laboratoire junior ERILIIS), agrégée d'espagnol et actuellement enseignante à l'Université de Lille 3.

Références

Anonyme, El caballero Cifar.

- , Bibliothèque Nationale d’Espagne, Madrid, MSS/11309, XIVe.

- , Bibliothèque Nationale de France, Paris, MSS/ESPAGNOL 36, 1464.

- , Biblioteca de Palacio Real, Madrid, VIII/2054, 1512.

Berthoz Alain, 2003, La Décision, Paris, Odile Jacob.

Berthoz Alain & Andrieu Bernard, 2011, Le Corps en Acte. Centenaire de Merleau-Ponty, Presses universitaires de Nancy.

Bottineau Didier, 2010, « La submorphologie grammaticale en espagnol et la théorie des cognèmes », G. Le Tallec-Lloret (dir.), Vues et contrevues, Actes du XIIe Colloque international de Linguistique ibéro-romane, Université de Haute Bretagne - Rennes 2, Limoges : Lambert Lucas, 19-40.

Bottineau Didier, 2011, « Parole, corporéité, individu et société : l’embodiment entre le représentationnalisme et la cognition incarnée, distribuée, biosémiotique et enactive dans les linguistiques cognitives », Guignard J.-B. (dir), Linguistique cognitive : une exploration critique, Intellectica 56, 187-220.

Bottineau Didier, 2012a, « Submorphémique et corporéité cognitive », Miranda, n°7, Submorphemics / La submorphémique (éd. D. Philps) - Celebrating Ceramics / Pleins feux sur la céramique (éd. H. Goethals).

Bottineau Didier, 2012b, « Le langage représente-t-il ou transfigure-t-il le perçu ? », Formes sémantiques, langages et interprétations : Hommage à Pierre Cadiot, n°spécial de La TILV (La Tribune Internationale des Langues Vivantes), F. Lautel-Ribstein (éd.), Perros-Guirec : Anagrammes, 73-82.

Bottineau Didier, 2012c, « Profondeur dialogique et morphosémantique lexicale et grammaticale », L. Begioni et C. Bracquenier (dir.). Sémantiques et lexicologie des langues d'Europe - Théories, méthodes, applications, Presses Universitaires de Rennes, 233-257.

Bottineau Didier, 2013a, « Pour une approche énactive de la parole dans les langues », Langages, 192, 4, Le vécu corporel dans la pratique d’une langue, G. Louÿs & D. Leeman (dir.), 11-27.

Bottineau Didier, 2013b, « L’inscription corporelle de la socialité : la linguistique de Maurice Toussaint, une étape décisive vers la linguistique enactive », Cuadernos de Filología Francesa, 24, Hommage à Maurice Toussaint, Cáceres : Universidad de Extremadura, 79-99.

Bottineau Didier, 2015, « Les langues naturelles, objets complexes, systèmes simplexes : le cas du basque », Louis Begioni & Paola Placella (eds), Problématiques de langues romanes, Linguistique, politique des langues, didactique, culture, Hommages à Alvaro Rocchetti, Linguistica 69, Fasano, Schena Editore, 55-85.

Bottineau Didier, 2016, « Linguistique incarnée et ‘énactivisme’ : quelles collaborations possibles avec les neurosciences ? », A. Rabatel, M. Temmar & J.M. Leblanc, Sciences du langage et neurosciences. Actes du colloque ASL 2015, Limoges, Lambert-Lucas.

Bottineau Didier, 2017, « Incarnation langagière et grammaire des langues naturelles : vers la fin d'un clivage », J. Dokic & D. Perrin (éd.), La cognition incarnée, Librairie philosophique, Vrin, Paris, p. 251-294.

Bottineau Didier, à paraître, « Futur et déflexivité en français et d’autres langues (approche contrastive) : le futur composé, réplique du passé composé ? », dans L. Begioni (éd.), Philologia.

Bottineau Didier, à paraître b, « La négation du ‘standard’ de la comparaison : une approche instructionnelle ».

Bravo Federico, 2011, Anagrammes. Sur une hypothèse de Ferdinand de Saussure. Limoges : Lambert-Lucas.

Cadiot Pierre & Visetti Yves-Marie, 2001, Pour une théorie des formes sémantiques. Motifs, profils, thèmes, Paris, PUF.

Chevalier Jean-Claude, Launay Michel & Molho Maurice, 1986, « Pour une linguistique du signifiant », Actes du 1er colloque de linguistique hispanique, Rouen, 1985, Cahiers du CRIAR, 6, p. 95-99.

Cowley Stephen J., 2014, « Linguistic embodiment and verbal constraints : human cognition and the scales of time », Frontiers in Psychology, 5 : 1085. (en ligne)

Cowley Stephen J., 2016, « Biological simplexity and linguistic cognition », Chinese Semiotic Studies, vol. 12/1, p. 67-91.

Delport Marie-France, 2004, Haber et Tener. Étude lexico-syntaxique. Perspective historique et comparative, Paris, Éditions Hispaniques.

Fortineau-Brémond Chrystelle, 2012, La corrélation en espagnol contemporain. Morphologie, syntaxe et sémantique, Rennes, PUR.

Frith Chris, 2010, Comment le cerveau crée notre univers mental, Paris, Odile Jacob.

Grégoire Michaël, 2012, Le lexique par le signifiant. Méthode en application à l’espagnol, Sarrebruck, Presses Académiques Francophones.

Kravchenko Alexander V., 2004, « Essential properties of language from the point of view of autopoiesis », http://cogprints.org/4008/01/PropertiesOfLanguage.pdf.

Kravchenko Alexander V., 2011, « The semantics vs. pragmatics debate in the context of the orientational function of language », A. Kiklewicz (red.). Język poza granicami języka II. Semantyka a pragmatyka: spór o pierwszeństwo. Uniwersytet Warminsko-Mazurski w Olsztyne, 11-23.

Kravchenko Alexander V., 2012, « Grammar as semiosis and cognitive dynamics », in Cognitive Dynamics in Linguistic Interactions, A. Kravchenko (éd.), Cambridge Scholars Publishing, p. 125-153.

Kravchenko Alexander V., 2016, « Two views on language ecology and ecolinguistics », Language Sciences, vol. 54, p. 102-113.

Lavie René-Joseph, 2003, Le locuteur analogique ou la grammaire mise à sa place, thèse de l’Université Paris Ouest Nanterre.

Le Tallec-Lloret Gabrielle, 2012, « Linguistique du signe, linguistique du signifiant : de Mo.La.Che à la cognématique », dans G. Luquet (éd.), Morphosyntaxe et sémantique espagnoles. Théories et applications, Presses Sorbonne Nouvelle, 15-38.

Linell Per, 2005, The Written Language Bias in Linguistics, Londres, Routledge.

Macchi Yves, 2000, « L'anticipation syntaxique de l'attribut. Essai de chronosyntaxe », Linguistique hispanique. Actes du VIIIème Colloque de Linguistique Hispanique, A. Résano (éd.), Nantes, CRINI, p. 395-413.

Macchi Yves, 2006, « Transitivité et intransitivité : propriétés du mot ou effets du processus phrastique ? Chronosyntaxe (VI) », dans Le signifié de langue en espagnol, G. Luquet (éd.), Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, p. 115-134.

Macchi Yves, 2008, « On vous le ramènera, votre mari ! : Esquisse d'une topologie du signifié. Chronosyntaxe (III). », Chréode, n°1, Paris IV, Editions Hispaniques, 2008, 141-178.

Macchi Yves, à paraître a, « Du sens et de la signifiance du substantif monosyllabique espagnol pie – Chronosémantique (I) », Cahiers de l’ERIAC, J. Vicente Lozano (éd.).

Macchi Yves, à paraître b, « De Cuervo a Heisenberg : la indeterminación de las partículas (Cronosintaxis X) », communication au colloque international Rufino José Cuervo, 20-21/06/2011, Paris, Instituto Caro y Cuervo Bogotá / Embajada de Colombia, Université Paris IV Sorbonne / Instituto Cervantes.

Martinet André, 1970, Éléments de linguistique générale, Paris, Armand Colin.

Maturana Humberto R. & Varela Francisco J., 1994, L’arbre de la connaissance, Paris, Addison-Wesley France.

Menary Richard, 2007, « Writing as thinking », Language Sciences 5, p. 621-632.

Mounin Georges, 1968, Clefs pour la linguistique, Paris, Seghers.

Poirier à paraître a, « La ‘grammaticalisation’ par le signifiant : le cas de cualquier. Submorphémie, réseaux et émergence du sens », dans Le signifiant sens dessus dessous. Submorphémie et chrono-analyse en linguistique hispanique, C. Fortineau-Brémond & É. Blestel (éd.), Limoges, Lambert-Lucas.

Poirier à paraître b, « También / tampoco : émergence d’un micro-système par le signifiant. Submorphémie, diachronie et chronosignifiance », dans Submorphologie et diachronie dans les langues romanes, S. Pagès (éd.), Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence.

Rosenfield Israel, 1994, L’invention de la mémoire, Paris, Flammarion.

Stewart John, « Le sens biologique », dans Percevoir : monde et langage. Invariance et variabilité du sens vécu, D. Keller, J.P. Durafour, J.F.P. Bonnot, R. Sock (éd.), Mardaga, Sprimont, p. 117-127.

Tollis Francis, 1991, La parole et le sens. Le guillaumisme et l’approche contemporaine du langage, Armand Colin.

Toussaint Maurice, 1983, Contre l’arbitraire du signe, Paris, Didier Érudition.

Varela Francisco, 1989, Autonomie et connaissance. Essai sur le vivant. Paris, Éditions du Seuil.

Varela Francisco, 1999, « Quatre phares pour l’avenir des sciences cognitives », Théorie, Littérature, Enseignement, n°17, 7-21.

Publiée
2017-11-20