Going back to Royaumont : what is a good naturalization ?

  • Guillaume Dechauffour Université Paris-Sorbonne Université de Technologie de Compiègne

Résumé

Le débat Chomsky/Piaget rejoue une querelle qui a constitué le moteur des réflexions philosophiques durant des siècles. Il n’y a pourtant pas de raison de croire que cette opposition est indépassable. Le concept de languaging permet de sortir de l’internalisme et de l’individualisme qui constituent le fond de ce débat ancien. Il reformule ainsi le programme naturaliste que nous prétendons encore suivre. Que cette solution soit valide ou non, le débat n’est donc pas dépassé : si elle est insuffisante, il manifeste une ambiguïté indépassable ; si elle est satisfaisante, nous devons mesurer ce qu’elle apporte à notre manière de lier ce que nous savons de la nature et ce que nous savons du langage.

The Chomsky/Piaget debate is an iteration of a quarrel which fueled philosophical reflexion for centuries. There is no reason to believe, however, that this opposition cannot be overcome. The concept of “languaging” set us on that track by avoiding both internalism and individualism which form the background of this historical debate. The naturalistic program is thus reconfigured. Whether we should accept this solution or not, there is indeed some actuality in this debate : if the solution is not satisfactory, then the debate shows an ambiguity we should not try to overcome ; if it is, we shall evaluate our progress in the way we link our knowledge of nature and language.

Publiée
2017-11-20