Langagement (languaging), langage et énaction, a tale of two schools of scholars : un dialogue entre biologie et linguistique en construction

  • Didier Bottineau CNRS - LDI, Paris 13

Résumé

Les biologistes Chiliens Varela et Maturana ont développé la théorie du languaging / langagement dans le paradigme de l’énaction : le langage humain comme composante éthologique du domaine consensuel dinteractions, participant à la production de monde vécu commun et propre à lespèce, et orientant la co-évolution espèce / environnement. De leur côté, des linguistes, souvent issus de la psychomécanique du langage, commencent à sintéresser à ce paradigme en partant de leurs préoccupations propres, comme le rôle du signifiant incarné dans la production deffets de sens. Dans cette étude, on tente de problématiser plusieurs entrées dans le domaine « langage et énaction », on explicite laltérité des questionnements et préoccupations, et on esquisse lamorce dun dialogue de nature à préciser les objectifs de recherche.

Publiée
2017-11-20