Du signe au symbole. Enjeux de la théorisation saussurienne du signe pour la linguistique et les sciences du langage

  • Anne-Gaëlle Toutain Université de Berne

Résumé

Nous présentons dans cet article la conception saussurienne de la dualité constitutive du signe linguistique, afin d’en faire paraître les enjeux pour la linguistique, et plus généralement pour les sciences du langage, au sens large. Nous montrons tout d’abord que la théorisation saussurienne de la langue introduit une rupture épistémologique (au sens de Bachelard) dans l’histoire de la linguistique, en théorisant, pour la première fois, le rapport son/sens, rupture corrélative de la distinction entre langue et idiome. Nous nous attachons ensuite à délinéer la construction saussurienne de l’espace du langage, qui implique une pluralité d’objets, parmi lesquels le langage, au sens de la psychanalyse, tel qu’élaboré, à la suite de Freud et de Lacan, par le psychanalyste Alain Manier.

Publiée
2019-01-10