« Tout seul, ça signifie rien. » Rôle du signifiant unitaire dans la genèse du sens phrastique : comment le sens accède-t-il à la conscience ?

  • Yves Macchi RELIR - CLEA / Université de Lille Sciences Humaines et Sociales

Résumé

Le mot est un animal grégaire. Pour signifier, il agit en bande organisée, il requiert absolument la collaboration de ses semblables, et à cette fin il fonde avec eux des associations éphémères que nous nommons des phrases. La phrase est quant à elle un événement s’étalant dans la durée. Elle n’a d’existence que dans la durée effective de son propre déploiement, et elle a un sens obligatoire, une orientation temporelle obligée. Le sens, ce n’est donc peut-être rien d’autre que le vecteur temporel orienté, la flèche qui nous fait transiter (que nous soyons locuteur ou récepteur) de mot en mot tout au long du temps intérieur de la phrase. Le sens comme une flèche traversant les unités d’une phrase, c’est ce à quoi je me propose de réfléchir ici.

Publiée
2019-01-10